Magie, amis imaginaires et secondes vies


Si je vous disais que j’ai fait apparaître une télé un jour ?

C’est une histoire qui mérite que je la raconte…

Intrigués ?

Je venais d’acheter une console « rétro » pour rejouer au meilleur jeu de tous les temps, Ocarina of time, avec ma meilleure amie (avec qui on a passé des centaines d’heures à le refaire au fil des ans. Oui. Des centaines. D’ailleurs, pour les petits curieux, c’est même lors de ces parties qu’est né le pseudo d’Alfazaya. Ah ! L’étymologie !! Toujours passionnant n’est ce pas…).

Nous avions rendez-vous chez un ami à nous et espérions brancher la console dans son salon. Mais c’était sans compter qu’il était lui aussi passé au monde des Sans-télé.

Ô déception ! Cruelle frustration !

Avais-je déjà trop tenté la chance en trouvant ce jeu, pourtant en édition limitée, le jour même où cette lubie m’avait pris ?

N’arrivant pas à rentrer dans la conversation tellement je demandais intérieurement à la vie de nous trouver une solution pour la soirée (imaginant dans mon désespoir un voisin venant sonner, à qui je pourrais faire pitié avec mon air de chien battu), je failli refuser de suivre mon amie lorsqu’elle me proposa d’aller à l’épicerie pour trouver de quoi compenser. Chocolat pour elle, une bonne bière belge pour moi.

C’est à cet instant que j’ai entendu la « petite voix » qui m’incitait à y aller.

A ce moment là, vous vous demandez sûrement quel est l’état de ma santé mentale.

Moi aussi sur le coup.

Mais bon, je décide de l’écouter. Ben ouais, elle me demandait pas non plus de faire la danse du ventre à poils sur la table.

On sort, on fait quelques mètres et…stupeur….une télé, posée sur un plot, sous la lumière du réverbère. Il y a un tout petit peu de bruine mais elle est sèche, elle vient apparemment d’être sortie. Fébrile et limite étonnées de ne pas entendre un « alléluia » tonitruant, nous prenons notre télé et regagnons le salon. Nos autres amis, stupéfaits et enfin persuadés de nos pouvoirs magiques, ouvrent des yeux comme des soucoupes (on leur avait déjà parler du pouvoir des trois deux, mais ils ne nous prenaient pas au sérieux les bougres!).

Tadaaaa !

La télé fonctionne, elle a les bonnes connectiques, tout est parfait. On se délecte toute la soirée, ô joie, ô bonne humeur ! Le lendemain matin…la télé avait rendu l’âme. Ma foi, je n’avais demandé qu’une solution pour la soirée, ça reste cohérent.

Interloquée mais ébahie, je me demande quand même, et cette fois sérieusement, si la magie n’existerait pas, une sorte de lien, un truc, un signal envoyant ma demande dans les airs et qui aurait été intercepté par quelqu’un près à se débarrasser de sa télé…

Qui sait ? Plus j’y pense, plus je me dis que peut-être bien. C’est pas plus con que les religions.

Un autre jour, alors que j’allais faire une saison en restauration à Sarlat, j’emménageais dans un appart vide, où il n’y avait que le lit pliant que l’on m’avait prêté et une étagère laissée par l’ancien locataire. Heureuse de vivre dans cette superbe ville, je descend boire une bière pour fêter ma spartiate arrivée. Après une suite de rencontres joyeuses (les habitants sont très accueillants, c’est incroyable!) je rencontre mon nouveau voisin…qui déménage une semaine après.

Dommage…mais pas tant ! Il part vivre dans un meublé et se débarrasse de ses meubles ! Parfait ! Une semaine après mon emménagement, j’avais donc tout ce qu’il me fallait, du lit aux chaises, en passant par la table, un peu de déco et même un pot de foie gras (et sa petite bouteille de monbazillac) qu’on lui avait offert alors il n’aimait pas ça.

Autant vous dire que j’ai vraiment eu l’impression que la ville me souhaitait la bienvenue.

Lors d’un autre emménagement, je rêvais de trouver une table de chevet avec deux « étages », de manière à ce que ma lampe de chevet ne prenne pas toute la place disponible. Je visualise bien ce que je cherche, je sors pour faire une petite course et…je tombe sur La table parfaite qui venait sûrement d’être sortie (au vue de la très fine couche de neige) par son ancien propriétaire et mise au rebut. Les pieds étaient légèrement à raboter mais elle était en superbe état, d’ailleurs je l’ai toujours.

C’est un ensemble de petites choses comme ça qui a fini par m’aider à avoir du détachement pour les choses matérielles.

J’ai très souvent donné tous mes meubles (parfois même des appareils électroménagers) lorsque je quittais un endroit, et en retour j’ai toujours trouvé ce dont j’avais besoin au moment opportun. J’ai plein de petits exemples comme ça !

Allez, un petit dernier parce que c’est vous !

J’avais besoin de nouveau pantalons. Vraiment besoin, et, comme souvent, plus un rond. Mais là, vraiment plus. Genre 13 euros pour finir le mois…qui dure encore plus d’une semaine.

Petit message à la vie, pif paf je sors, ding dong bonjour c’est « la petite voix ». Résumé de cette conversation (oui, j’ai pas trouvé d’autre mot. Conversation, avec moi même ou la vie, ma folie ou la magie, mais de toute façon c’est une image qui me fait marrer!) :

« Salut, paraît que tu cherches des futals ? »

« ouais » (ça c’est moi en mode blasée-mais-qui-me-parle)

« va fouiller le sac poubelle »

« nan » (il y a bien un sac près du tri de verre, mais qui ressemble à n’importe quelle poubelle)

« va fouiller le sac poubelle »

« nan, c’est dégueu » (mais je m’approche quand même et vois qu’en fait non, c’est propre, c’est un sac qui emballe un sac qui en emballe un autre, des poupées russes en plastique noir.)

« VA FOUILLER LE SAC POUBELLE ! »

« mais y’a plein de gens !! La honte ! » (mais, étant totalement dépourvue de volonté je commence à l’ouvrir discrètement…)

Wouaouw !!! Ca, c’est les fringues quasi-neuves de quelqu’un qui a perdu du poids et du coup refait sa garde-robe, ça sent encore bon la lessive, tout est repassé, à ma taille (petit et large, cqfd) et surtout…totalement mon style !! Des pattes d’eph, des pantalons noirs et classes, et de quoi randonner. Sept pantalons de rêve!! Incroyable. Oublié ce relent de honte en fouillant les poubelles, je rentre triomphalement chez moi, mes trouvailles sous le bras. Un petit tour à la machine quand même et hop ! Pantalons en bon état : check!!

Le plus dur dans tout cela c’est ce que l’on s’inflige soi-même. Ce petit côté « c’est des ordures », alors qu’on aurait trouvé la même chose en friperie. D’ailleurs, même la friperie, c’est passé de l’étiquette « pauvre » à l’étiquette « bobo », ce qui est un tout petit peu embêtant question flambée des prix !

Bref, je digresse.

Alors que la récup, c’est tout bénef ! Ca arrange celui qui récupère, celui qui s’en débarrasse, c’est écologique, c’est plein de surprises !

Il y en aura qui, me lisant, ne pourront s’empêcher de trembler de dégoût, trouvant cela sale, et je les comprend. J’ai pris beaucoup de temps à déconstruire mes limites mentales, me demandant éternellement « pourquoi je pense ça », afin accepter de sortir du système « achats » obligatoire.

Faut pas croire ! J’ai aussi dépensé des fortunes à une autre époque pour meubler mes apparts ! J’étais une grande fan des magasins de meubles, particulièrement ceux qui servent des biscuits scandinaves à la sortie. C’est un peu comme un parc d’attraction dans lequel tu joues à te vautrer dans tous les lits et les fauteuils en t’imaginant chez toi.

Et il y en aura qui se diront que oui, franchement, cette fille est folle.

Hmmmm.

Peut-être bien. Mais, franchement aussi, vu ce que le monde devient, je me demande plutôt si je ne serais pas plutôt en voie de guérison. Parce que vu d’ici, c’est le monde qui paraît fou.

Mais la « petite voix » est pleine de bienveillance, et dans un monde de magie, on appellerait peut-être ça un familier. Elle serait incarnée, dans un grand hibou géant, assez grand pour me porter mais capable de se mettre en « format poche » en cas de besoin. Simple, logique et discret.

Comme moi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s